Incendie domestique

Incendie domestique

Les risques d’incendie domestique


Les sapeurs-pompiers sont les premiers témoins de ces accidents dramatiques, qui pourraient être évités par des gestes simples. Comment limiter les risques d'incendie domestique chez soi ? Comment réagir en cas d’incendie ? Découvrez tous les conseils des sapeurs-pompiers !

LE SAVIEZ-VOUS ?
- Chaque année, près de 10.000 personnes sont blessées au cours d’un incendie domestique.
- Chaque année, plus de 800 personnes décèdent à la suite d’un incendie domestique.
- On compte plus de 76.000 incendies domestiques par an (données année 2015). Cela représente une intervention toutes les 7 minutes pour les sapeurs-pompiers.
- Au Québec, où les détecteurs de fumée sont obligatoires depuis plus de 30 ans, la mortalité liée aux incendies domestiques a diminué des deux tiers.
- Depuis le 8 mars 2015, l'installation de détecteurs de fumée est obligatoire dans tous les logements.

Équipez-vous en détecteurs de fumée !
- En cas d'incendie, les fumées précèdent les flammes.
- Elles sont toxiques et inflammables.
- Si le feu se déclare pendant votre sommeil, le détecteur vous réveillera.
- Si vous êtes éveillés, il vous préviendra dès le départ du feu.
- Dans les deux cas, vous pourrez réagir au plus vite. 
Idéalement, vos pièces de vie et chacune de vos chambres doivent être équipées de détecteurs de fumée.

LA SOLUTION
“ De bon reflexes et le détecteur de fumée ! “

Le détecteur de fumée, à quoi ça sert ?


Grâce à une alarme sonore, les détecteurs avertissent les occupants du logement en cas de départ d’incendie, dès les premières fumées. L’objectif : réagir le plus rapidement possible pour éviter d’être blessé. Il existe différents types de détecteurs : certains détectent la fumée, alors que d’autres réagissent à la chaleur ; certains ne se fixent qu’au plafond alors que d’autres permettent une fixation au mur. Choisissez votre modèle en fonction de vos propres besoins.
Quoi qu’il en soit, veillez à ce que tous vos détecteurs :
- Aient le marquage "CE",
- Soient conformes à la norme EN 14-604 (cela doit être inscrit sur le détecteur et sur son emballage),
- Soient équipés d’une pile de qualité : privilégiez un appareil à longue durée de vie (idéalement 10 ans),
- Aient un signal spécifique différent qui indique la faiblesse des piles,
- Aient un bouton test permettant de les vérifier, et aient une fonction signalant la faiblesse de ses piles
Préférez les détecteurs qui possèdent la marque "NF" qui vous assure un meilleur suivi de qualité.

Comment et où installer vos détecteurs de fumée ?


Les détecteurs doivent permettre la détection précoce de l’incendie : il faut donc étudier la configuration de votre logement et vos habitudes de vie pour savoir où les positionner. La réglementation précise qu’au moins un détecteur de fumée doit être installé afin de permettre la détection précoce d’un incendie, mais chaque logement est différent.

Emplacement et positionnement
Idéalement, vos pièces de vie et chacune de vos chambres doivent être équipées. Placez vos détecteurs à distance des éléments de cuisson (cuisine), des sources d'humidité (salle de bain) et des gaz d'échappement (garage).
Veillez à respecter ces règles générales quelle que soit l'habitation :
- En partie supérieure : au plafond ou à défaut en partie haute du mur
- À au moins 30 cm des bords et à 1 m des portes éloigné des luminaires.

ASTUCE
Si votre logement possède plusieurs niveaux, il est recommandé
- de fixer au moins un détecteur par étage.
- Lorsqu’il est impossible d’installer le détecteur au plafond (par exemple plancher chauffant), il est possible de le positionner sur une paroi verticale, à 30 cm en dessous du plafond, en l’éloignant des coins.

Entretien mensuel recommandé
Vérifiez périodiquement le bon fonctionnement de vos détecteurs. Dépoussiérez-les régulièrement, pour éviter qu’ils ne s’encrassent. Sensibilisez votre entourage et notamment vos enfants, afin qu’ils sachent identifier le signal d’alarme de vos détecteurs.

La réglementation des incendies domestiques
Attention ! Les détecteurs de fumée sont obligatoires dans tous les logements depuis le 8 mars 2015. Loi n° 2010-238 du 9 mars 2010 visant à rendre obligatoire l'installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d'habitation modifiée par la Loi n° 2014-366 du 24 mars 2014 pour l'accès au logement et un urbanisme rénové : « Le propriétaire d'un logement installe dans celui-ci au moins un détecteur de fumée normalisé. L'occupant d'un logement, qu'il soit locataire ou propriétaire, veille à l'entretien et au bon fonctionnement de ce dispositif ».
- Loi n° 2010-238 du 9 mars 2010 visant à rendre obligatoire l'installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d'habitation, à consulter sur : www.legifrance.gouv.fr 
- Loi n° 2014-366 du 24 mars 2014 pour l'accès au logement et un urbanisme rénové (1) à consulter sur : www.legifrance.gouv.fr 
Décret du 10 janvier 2011: "Chaque logement, qu’il se situe dans une habitation individuelle ou dans une habitation collective, est équipé d’au moins un détecteur de fumée normalisé".
Le détecteur de fumée doit :
- Détecter les fumées émises dès le début d’un incendie
- Émettre immédiatement un signal sonore suffisant permettant de réveiller une personne endormie dans le seul logement où la détection a eu lieu
- Décret n° 2011-36 du 10 janvier 2011 relatif à l'installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d'habitation, à consulter sur : www.legifrance.gouv.fr
- Arrêté du 5 février 2013 : "Dans les parties privatives des bâtiments d’habitation, au moins un détecteur de fumée normalisé est installé dans chaque logement, de préférence dans la circulation ou dégagement desservant les chambres. Le détecteur est fixé solidement en partie supérieure, à proximité du point le plus haut et à distance des autres parois ainsi que des sources de vapeur."
- Arrêté du 5 février 2013 relatif à l'application des articles R. 129-12 à R. 129-15 du code de la construction et de l'habitation, à consulter sur : www.legifrance.gouv.fr 
Pensez à informer votre assureur ! Vous devez informer votre assureur habitation de l’installation du détecteur de fumée grâce à une attestation, sur le modèle suivant (annexe de l’arrêté du 5 février 2013 relatif à l’application des articles R.˜129-12 à R. 129-15 du code de la construction et de l’habitation, Journal officiel du 14 mars 2013) : 
Je soussigné ........................ (nom, prénom de l'assuré), détenteur du contrat n° ........................ (numéro du contrat de l'assuré) atteste avoir installé un détecteur de fumée normalisé au  ........................ (adresse de l'assuré) conforme à la norme NF EN 14604.

Le danger des fumées


Dans un incendie la propagation des fumées précède toujours celle des flammes. C'est pourquoi la détection des premières fumées permet une alerte précoce. C’est pour cette raison que la majorité des décès lors d’incendies domestiques peut être évitée, si les victimes sont alertées dès le début de l'incendie et si elles savent comment réagir. Pour cela, il existe un système simple, efficace, indispensable : le détecteur de fumée. La majorité des décès, suite à un incendie, est due à une intoxication aux fumées. C’est de ce fait le risque principal.
Lors d'un incendie, la dégradation des matériaux produit de la chaleur, des fumées, des gaz toxiques et une raréfaction de l'oxygène dans l'air ambiant en espace clos. En fonction de ce qui brûle, vous pouvez perdre connaissance en deux inspirations de fumées toxiques.

Dans un feu, les fumées représentent un danger majeur de par leur opacité, leur chaleur, leur toxicité, leur risque d'explosion ainsi que leur mobilité. L'opacité des fumées peut désorienter les personnes lors des évacuations, même si les personnes connaissent parfaitement les lieux. L’œil humain n'est pas conçu pour évoluer à travers la fumée. Elles sont extrêmement chaudes : elles provoquent des brûlures non seulement externes au niveau de la peau, mais également internes par inhalation.

Les éléments chimiques contenus dans les fumées sont fortement toxiques pour l’organisme. Le détecteur de fumée vous permet de réagir plus vite, mais attention, il ne suffit pas ! Au-delà de ce premier geste, préparez-vous à bien réagir en cas de déclenchement de l’alarme.

LA SOLUTION
“ LÀ OU IL Y A DE LA FUMÉE IL NE FAUT ALLER !“

Conseils pour bien réagir en cas d’incendie domestique
1. Appelez les sapeurs-pompiers en composant le 18 ou le 112
- Pour leur permettre d'être sur les lieux et d'intervenir le plus rapidement possible
2. Retenez cette expression : « Là où il y a de la fumée, il ne faut pas aller »
- Les fumées libérées lors d’un incendie sont plus mortelles que les flammes car elles sont chaudes et toxiques, et provoquent des asphyxies. En fonction de ce qui brûle, vous pouvez perdre connaissance en deux inspirations de fumées toxiques,
- Si vous êtes dans une pièce enfumée, mettez un mouchoir devant le nez et baissez-vous, l’air frais se trouve près du sol.
3. Adaptez votre comportement à la situation
- Si l’incendie se déclare chez vous et que vous ne pouvez pas l’éteindre immédiatement :
- Évacuez les lieux,
- Fermez la porte de la pièce en feu et celle de votre logement, cela retardera la propagation du feu et des fumées,
- Sortez par l’issue la plus proche.
- Si l’incendie se déclare dans une autre pièce, un autre logement ou dans les parties communes d'un immeuble :
- Restez chez vous, les fumées dues à l’incendie risquent d’envahir les couloirs et les escaliers (les gaz chauds montent), rendant les dégagements impraticables et dangereux,
- Fermez la porte de votre logement, mouillez-la et calfeutrez-la avec un linge humide,
- Manifestez-vous à la fenêtre, pour que les sapeurs-pompiers puissent vous voir en arrivant sur les lieux,
- Ne cherchez pas à évacuer à tout prix : évitez les fumées.
ATTENTION, dans tous les cas :
- Si vous devez ouvrir une porte, vérifiez la présence de fumée d’un incendie en prenant un maximum de précautions :
- Commencez par une ouverture de quelques centimètres, sans chercher à passer la tête, et en vous tenant prêt, immédiatement, à bien refermer la porte. En cas de présence de fumées, celles-ci vont être visibles dès la moindre ouverture,
- Ne prenez jamais l’ascenseur. Si l’électricité était coupée, vous vous retrouveriez prisonnier. Préférez toujours les escaliers.
- Quelques pistes pour bien vous préparer :
- Évitez d’encombrer les escaliers et les portes,
- Si votre porte est verrouillée, laissez toujours les clés à proximité pour pouvoir sortir facilement,
- Définissez un plan d’évacuation avec l’ensemble des membres de votre foyer,
- Déterminez avec eux un point de rencontre à l’extérieur de votre habitation,
 - Réalisez des exercices d’évacuation avec vos enfants pour les sensibiliser dès le plus jeune âge.

LA SOLUTION
Pour limiter les risques d’incendie suivez ces recommandations :
- Ne surchargez pas vos prises électriques
Les branchements de prises en prises peuvent provoquer une surcharge électrique. Et entrainer un départ d’incendie. Étudier vos installations.
- Surveillez vos appareils ménagers & cuisson
En votre absence, ne laissez jamais quelque chose sur le feu. Ne laissez pas fonctionner vos appareils la nuit. N’oubliez pas de les débrancher après utilisation.
- Éteindre les flammes la nuit
Éteignez, vos bougies, écrasez vos cigarettes avec soins. Réduisez le feu de la cheminée et installez un pare-feu.
- Évitez de stocker des produits combustibles
Ne laissez aucun produit combustible près des sources de chaleur ou flamme. Comme du papier, du bois, carton de l’alcool a brulé…
- Entretenez, installations et équipements
Faites vérifier régulièrement toutes vos installations électriques, de gaz et de chauffage, ainsi que vos équipements électroménagers
- Protégez et informez vos enfant
Rangez vos produits combustibles et équipements inflammables hors de portée de vos enfants. Sensibilisez-les aux dangers et formez-les aux gestes a adopter.

TÉLÉCHARGEMENTS


FAIRE VOTRE PLAN D’ÉVACUATION
GUIDE DES RISQUES INCENDIE DOMESTIQUES
DETECTEUR DE FUMÉE MODE D’EMPLOI
GUIDE PÉDAGOGIQUE
JEUX LUDIQUES POUR ENFANT